14 questions que vous vous posez peut-être sur le Mur de Berlin

Mur de berlin 2
 
En ces temps de célébrations des 25 ans de la Chute du Mur de Berlin, Berlin est à nous apporte des réponses à 14 questions sur l'histoire du Mur.

 

1. Quel était le profil des évadés ?

Plus de 3 millions d'Allemands de l'Est se sont évadés vers l'Ouest entre 1945 et 1961. Beaucoup sont passés par les tunnels souterrains de Berlin. Ce chiffre impressionnant représentait tout de même 1/5ème de la population ouest-allemande et il s'agissait surtout de jeunes, plutôt instruits.

.

2. Le Mur permettait-il du marché noir ?

50,000 Grenzgänger (transfrontaliers) traversaient quotidiennement Berlin pour aller travailler à l'Ouest. Ils y recevaient de meilleurs salaires tout en habitant dans des logements subventionnés. En effet, le Deutsche Mark de l'Ouest valait quatre à six fois plus que le Deutsche Mark Oriental. Ainsi, des échanges d'argent entre Allemands de l'est et Allemands de l'Ouest étaient opérés sur le marché noir. Cela permettait aux Allemands de l'Ouest d'acheter des marchandises à un prix ridiculement bas à l'est.

.

3. Qui l'a baptisé le "Mur de la Honte" ?

John f kennedy et willy brandtC'est Willy Brandt, le maire de Berlin Ouest de 1957 à 1966, qui a baptisé le mur "Mur de la Honte". Ce terme a ensuite été repris dans toute la presse occidentale.

 

 

 

 

 

 

 

..

.

.

..

4. Qu'est-ce que le "Grenzmauer 75" ?

Grenzmauer 75Le Grenzmauer 75 (mur frontière 1975) a remplacé l'ancien mur en 1974. Il était plus résistant car composé de béton armé. Il mesurait 3,60 mètres de haut sur 1,20 mètre de large pour une épaisseur de 15 centimètres. À la place de l'ancien fil barbelé, un cylindre de béton fut érigé au-dessus. Composé de 45 000 segments, la quantité de béton qu'il a nécessité équivalait à la constrution d'une petite ville.

 

 
 
 
 
.
.
.
.
..

5. Que sont-devenues les habitations donnant sur le côté Ouest ?

Les portes et fenêtres des maisons longeant le Mur de Berlin et orientées nord-ouest furent condamnées puis évacuées en 1961. Après 1963, les immeubles furent détruits afin d´offrir aux militaires une vue dégagée à la frontière. 

.

6. Pourquoi parle-t-on de l'église de la Réconciliation ?

E glise de la re conciliationLors de la construction du mur, l'église de la Réconciliation (Versöhnungskirche) se retrouva piégée au milieu des deux côtés du mur. Son entrée fut murée et intégrée à la fortification. Elle fut démolie à la dynamite le 28 janvier 1985. Une église moderne fut reconstruite à son emplacement après la Chute du Mur, ce qui donna enfin un sens à son nom.

 

.

.

.

 

.

7. Qui fut la première victime de la construction du Mur de Berlin ?

Gunter litfinGünter Litfin (19 janvier 1937 à Berlin - 24 août 1961, id.) est la première victime de la construction du Mur de Berlin, abattu par la police est-allemande alors qu'il tentait de franchir la frontière.

Grenzgänger (transfrontalier) travaillant à l'Ouest comme tailleur et habitant à l'Est, le Mur l'empêcha de s'installer à l'Ouest et c'est en tentant de traverser la Spree à la nage vers le secteur britannique qu'il fut abattu par la police.

Afin de justifier ce meurtre, les authorités est-allemandes ont déclaré que Günter Liftin était un homosexuel connu sous le nom de “Dolly” et qu'il avait été abattu suite à ses actes criminels.

 

 

.

.

 

.

8. À quoi le monument Conrad Shumann rend-il hommage ?

Conrad schumann

Conrad Schumann (Leutewitz, 28 mars 1942 - Oberemmendorf, 20 juin 1998) est le plus célébre évadé du Mur.

Soldat volontaire à Berlin-Est en 1961, il est vilipendé par la population contrairment aux appelés qui n'ont pas le choix. Il est en poste à la frontière le 15 août 1961, alors que le mur n'est encore fait que de barbelés.

Mais lorsqu'il doit refuser à une petite fille vivant avec ses grands-parents de rejoindre ses parents à l'Ouest, ses convictions se fissurent et le 15 août, sous les encouragements de passants ouest-allemands qui lui criaient Komm rüber! (Viens de ce côté!) il saute par-dessus les barbelés de la Ruppiner Straße pour attérir dans la Bernauer Straße à l'Ouest, bravant la présence des autres soldats.

Un photographe assistant à la scène prit alors l'un des plus célèbres clichés des évadés du Mur à partir duquel le monument à son honneur fut construit.

En tout, 1,300 militaires ont profité de leur garde pour s'enfuir.

.

9. Quand et comment John F. Kennedy a-t-il pronnoncé le célèbre "Ich bin ein Berliner!"?

« Ich bin ein Berliner » (Je suis un Berlinois) a été prononcé par le Président américain John Fitzgerald Kennedy, lors de son discours à Berlin-Ouest le 26 juin 1963, à l'occasion des quinze ans du blocus de Berlin.

(La fameuse phrase est prononcée toute à la fin)

.

10. Qu'est-ce que le "Baiser de la mort" ?
 

Baiser de la mortLe 7 octobre 1989 à Berlin Est, Gorbatchev se rend à Berlin donner le "baiser de la mort" à Honecker, dirigeant de la RDA de 1976 à 1989 qu'il souhaitait voir partir.

 

 

 

 

..

.

.

11. Qu'est-ce que le "Baiser de la fraternité" ?

Baiser de la fraternite

En 1979, Baiser de la fraternité entre Brejnev et Honecker à l'occasion du trentième anniversaire de la RDA. 

Un geste voulu et présenté par Brejnev comme un baiser de paix.

 

 

 

 

 

 

 

.

.

12. Est-ce vrai que la destruction du Mur a été déclenchée suite à un lapsus ?

Le 9 novembre 1989, à 18h53, Günter Schabowski, le porte-parole du régime est-allemand annonça lors d'une conférence de presse la libéralisation des déplacements de ses concitoyens. Il précisa que les gens n'auront plus besoin de justifier leur départ pour l'Ouest. Mais lorsqu'on lui demanda quand cette mesure serait effective, il répondit plus vite que sa pensée; "sofort" (immédiatement).

Plus tard dans la soirée, le gouvernement est-allemand tentera de faire marche arrière en demandant à la population de faire sagement la queue devant le  bureau de la migration le matin suivant. Mais c'était déjà trop tard, des deux parts de la ville, les gens se massaient devant le mur et ont commencé à exiger la promesse faite et à détruire le mur.

 .

13. À quoi ressemblait le Mur ?

Sche ma du mur

(Schéma: histoire-geo-3eme.webnode.fr)

.

14. Quels sont les chiffres-clés du Mur de Berlin ?

165 kilomètres de long.

3,5 mètres de hauteur. 

302 miradors. 

272 chenils pour chiens policiers. 

Environ 5 000 évasions réussies, en grande majorité dans les semaines suivant le 13 août 1961, avant la consolidation du Mur. 

3 112 arrestations dans la zone du Mur. 

Près de 100 fugitifs tués par les gardes frontière. 

20 tunnels creusés. 

(Image titre: lewebpedagogique.com)

Partager sur Facebook Bouton twt Commentaires Plus de news 2 
   

Mur de Berlin Histoire

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

 

Logo petitRejoignez-nous sur Facebook