365 nuits - 365 partenaires sexuels

Mischa badasyan 1
 

L'artiste Mischa Badasyan a choisi de passer 365 nuits avec 365 partenaires sexuels différents. Sa démarche n'est pas celle d' un nymphomane, il s'agit d'un engagement pour la dénonciation de la solitude affective de certains homosexuels.

 

Mischa badasyan 1

Mischa Badasyan est un artiste performer gay, activiste, berlinois d'origine russe et arménienne. En septembre, il a lancé une performance de 365 jours intitulée "Save the Date".

En effet, la multitude d'espaces de rencontre gay; sites de rencontres, sex-clubs, saunas, cruising area... sont formatés pour encourager les one-night stands. Bien sûr, les hétéros aussi fréquentent le Berghain, les sites de rencontres et ont des coups d'un soir, mais ils ont aussi la vie de tous les jours, la famille et le monde du travail où statistiquement, la plupart des couples hétéros se rencontrent. Mais cela n'est pas encore évident pour les gays, surtout sur leur lieu de travail ou dans leur famille car beaucoup n'ont pas encore fait leur coming out. Alors il reste ces espaces de sexe.

Mischa Badasyan a 26 ans et avoue n'avoir jamais eu de compagnon; «Pendant l'acte, on a certes du plaisir et on est excité, mais après, en ce qui me concerne, je me sentais souvent mal. J'ai pleuré longuement, parce qu'il ne me restait rien de ce bref moment.»

Ces 365 nuits seront retransmises dans un journal intime filmé, avec l' assentiment de ses partenaires. Mais attention, ne vous attendez pas à des vidéos trash, il ne filmera que de façon minimaliste; «Je ne fais pas de film porno, mon travail est très abstrait et minimaliste. Je filmerai par exemple seulement les pieds, la salle de bain, les toilettes ou ce genre de choses.»

Lorsqu'on lui demande s'il n'a pas peur de sombrer dans l'état d'âme qu'il veut dénoncer, il répond; «Au bout de quelques mois, je vais mourir mentalement. C'est ce que je m'imagine. Ou bien, au contraire, il se pourrait aussi que je devienne une pétasse. Rien n'est joué. C'est une expérimentation sociale.»

Mais que peut apporter cette performance ? Un message politique et sociétal; «Je suis sûr que 80% des Berlinois sont super seuls. La plupart des gens qui passent leur nuits au Berghain et y vivent leur vie sexuelle se sentent nuls le lendemain au réveil.»

 

Voir l'émission Schlaflos in the City consacrée à Mischa Badasyan. 

(Sources: monopol-magazin.dewww.mischabadasyan.com)

Partager sur Facebook Bouton twt Commentaires Plus de news 2

Sexualité Art

Commentaires (1)

No-Imbiss-in-Berlin
  • 1. No-Imbiss-in-Berlin | 13/09/2014
Oh Mein Gott! Il est temps que j' arrête d' aller au Berghain ! Ou je vais finir avec ce genre de projet....

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

 

Logo petitRejoignez-nous sur Facebook