Acheter un Hitler. Amour de l'art ou désir malsain ?

Aquarelle hitler
 
 
130.000 euros, c'est ce qu'a déboursé un collectionneur pour acquérir une aquarelle d’Adolf Hitler.

 

Que se serait-il passé si l'Académie des Arts de Vienne avait accepté la candidature du jeune Adolf Hitler ? Nul ne le sait, certes, mais on sait que c'est suite à cette frustration qu'Hitler a embrassé une carrière politique qui l'a mené à prendre la tête du parti nazi puis à son élection au poste de Chancelier en 1933.

Toujours est-il qu'il s'était d'abord vu artiste, un artiste médiocre et sans talent, selon les experts, et qu'il a quand même eu le temps de s'adonner à ses premières amours; la peinture, notamment des aquarelles et la reproduction de cartes postales qu'il monnayait auprès des touristes, de 1909 à 1914.

Alors que les salles de vente refusent généralement de mettre aux enchères des œuvres d'Adolf Hitler, une maison de vente de Nuremberg à proposé un tableau du dictateur hier, samedi 22 novembre à 15 heures.

Aquarelle hitler 1Ce tableau, peint par Hitler en 1914, il y a donc exactement 100 ans a été mis en vente par la maison Weidler à un prix de départ de 4500 euros et s'est arraché à 130.000 euros.

Le tableau intitulé "Standesamt und Altes Rathaus München" (Bureau d'État civil et vieil Hôtel de ville de Munich) est une aquarelle mesurant 28 x 22 cm, qui représente l'hôtel de ville de Munich (Bavière). Ironique ou prémonitoire quand on sait que 9 ans après l'exectution de cette toile, c'est dans cette même ville qu'Hitler tenta le légendaire "Putsch de Munich", le 8 novembre 1923 qui, bien qu'un échec, devint l'une des mythifications fondatrices du régime nazi.

L'aquarelle appartenait à deux sœurs allemandes septuagénaires l'ayant hérité de leur grand-père qui l'avait acquise en 1916. Elles ont assuré qu'elles reverseraient 10% de la vente à des associations pour handicapés.

Il est rare de voir des œuvres du dictateur arriver sur le marché, même si 22 autres aquarelles avaient été vendues aux enchères en 2006 puis 15 autres œuvres en 2009 pour un total d'environ 140.000 euros.

Même si ces ventes ont été menacées de recours en justice, la justice n'a pu les interdire car ces tableaux, essentiellement des paysages, ne comportent pas de symboles nazis affichés.

L'acquéreur serait une personne privée originaire du Moyen Orient.

(Sources: dw.de, rts.ch, wikipedia, LCI / Image: rts.ch)

Partager sur Facebook Bouton twt Commentaires Plus de news 2 
   

Art

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

 

Logo petitRejoignez-nous sur Facebook