Berlin lance une App Smartphone Anti-nazis

Gegen nazis 1
 

 

Une application smartphone anti-nazis nommée «Gegen Nazis» est disponible depuis le 2 décembre 2014 pour la ville de Berlin.

 

L'application a été lancée par l'association "Verein für Demokratische Kultur" - VDK (Association berlinoise pour la culture démocratique) et son résau "Berlin gegen Nazis" qui lutte contre l'extrême droite, le racisme et l'anti-sémitisme. Cette initiative, sponsorisée par de nombreux partenaires est également soutenue par le Sénat de Berlin. 

Gegen Nazis App se présente comme une carte interactive indiquant en temps réel les manifestations de l'extrême droite dans la ville mais également les contre-manifestations organisées. Disponible en allemand, anglais et turc, elle est totalement gratuite et envoie des notifications sur les activités pro et anti-nazies.

"L'extrême droite, le racisme et l'anti-sémitisme n'ont pas leur place à Berlin. Nous le disons de façon claire et nette. berlin est une ville ouverte au monde et tolérante“ a déclaré en soutien à cette initiative Dilek Kolat, sénatrice en charge de l'Intégration à Berlin.

Pour Bianca Klose, directrice de la VDK, "à partir d'aujourd'hui, les citoyens et citoyennes seront informés en temps réel quand et où l'extrême droite descend dans la rue (...) ainsi que les contre-manifestations auxquelles ils peuvent participer" a-t-elle confié à la RBB. En effet, cette application permet par exemple d'anticiper une manifestation néonazie et de dérouler une panderole anti-nazie sur le parcours de leur défilé. La conséquence est désastreuse pour les néonazis qui voient les photos de leur marche truffées de banderoles et sloggans de tolérance.

Il faut savoir que l'extrême droite obtient généralement de faibles résultats aux élections berlinoises même si elle est très active dans des secteurs très circonscrits comme Schöneweide, quartier enclavé et déshérité de l'ex Berlin-Est.

Au niveau national aussi, le NPD (Nationaldemokratische Partei Deutschlands), parti nationaliste, ne parvient pas à atteindre les 5% nécessaires pour un siège au Bundestag même s'il a réussi à décrocher un siège au Parlement européen lors des dernières élections Européennes avec 1% des voix.

(Sources: Berlin gegen Nazis, jungefreiheit.de, Berliner Kurier / Image: en.fh-muenster.de)

Partager sur Facebook Bouton twt Commentaires Plus de news 2 
   

Activisme Néonazisme

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

 

Logo petitRejoignez-nous sur Facebook