Bolloré veut lancer son Netflix depuis l'Allemagne

Bollore veut lancer son netflix depuis l allemagne 2
 
 
 
pour échapper à l'exception culturelle française.

Bollore veut lancer son netflix depuis l allemagneVincent Bolloré, président du groupe Vivendi, qui compte Canal+, Universal ou Dailymotion, veut lancer un service de vidéo à la demande par abonnement au niveau européen.

Ce nouveau service SVOD sera créé sur le modèle de Netflix et devrait être disponible à partir de la fin de l'année 2016 en France, en Italie, en Espagne et surtout en Allemagne, d'où il serait lancé.

Vivendi devra pour cela fusionner trois de ses filiales: CanalPlay (500.000 abonnés en France), Infinity (600.0000 abonnés en Italie) et Watchever en Allemagne (300.000 abonnés en Allemagne), lui permettant de réunir 1,5 millions d'abonnés dès son lancement.

Mais pourquoi installer le siège en Allemagne ?

Parce que de par son exception culturelle française, la France a une législation contraignante en matière d'audiovisuel. Elle impose notamment des quotas d'œuvres françaises et européennes.

Ces contraintes ont déjà motivé le leader américain Netflix à choisir le Luxembourg pour siège social de sa filière européenne, pouvant ainsi se permettre de ne proposer qu'une seule production française la série Marseille.

Pour afronter son principal concurrent Netflix, Bolloré préfère lui aussi contourner la législation française en s'installant en Allemagne.

Un nouveau service SVOD et quoi d'autre ?

Vivendi, en association avec le groupe média italien Mediaset, s'est fixé pour objectif de produire ses propres séries, peut-être même une dizaine par an. 

(Source: www.ozap.com / Image: www.vivendi.com)

Partager sur Facebook Bouton twt Commentaires Plus de news 2 
   

Numérique Cinéma Services Business Marques France

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

 

Logo petitRejoignez-nous sur Facebook