Chronique de l'horreur à l’Université de Dahlem

Chronique de l horreur a l universite de dahlem
 
 
Des ossements pouvant être de victimes du docteur Mengele découverts.

Bildschirmfoto 2016 09 02 um 13 52 58Depuis la découverte d'ossements humains toujours non identifiés lors de travaux en 2014, le quartier de l'université libre de Berlin, à Dahlem, est fouillé par les archéologues.

À nouveau, jeudi dernier, l'université a annoncé avoir déterré de nouveaux ossements dont des crânes fracturés, des dents et des vertèbres appartenant à des enfants.

Certains archéologues pensent qu'il s'agit d'ossements de victimes du docteur Josef Mengele, le tristement célèbre crimminel nazi, connu pour ses expérimentations médicales sadiques.

Les ossements ont été découverts près du site où des chercheurs nazis avaient réalisé des expériences crimminelles sur des prisonniers fournis par Mengele.

Sus le nazisme, l’institut de Dahlem avait mené des recherches pseudo-scientifiques sur la race, ce qui explique aussi la présence d'ossements provenant  de l’époque coloniale allemande.

Des experts tentent désormais de répertorier les ossements afin de déterminer le nombre de victimes et leur provenance. Leurs conclusions seront communiquées dans les mois à venir.

La Société universitaire Max-Planck (anciennement Société Kaiser-Wilhelm) a entrepris un examen complet de ses collections suite à la découverte d'échantillons de cerveaux humains qui pourraient provenir d'un programme nazi d’euthanasie de malades mentaux.

(Source: quebec.huffingtonpost.ca / Image: pinterest.com/feradae/ancient-historia)

Partager sur Facebook Bouton twt Commentaires Plus de news 2 
   

Criminalité Nazisme Histoire Urbanisme Enfants Tragédies Mort Afrique

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

 

Logo petitRejoignez-nous sur Facebook