Éviction du porte-parole du BER

E viction du porte parole du ber
 
 
 
 Le drama continue à l'aéroport international de Berlin

E viction du porte parole du berLe 13 avril, c'était au tour de Daniel Abbou le porte-parole de l'aéroport international de Berlin (BER), de se faire éjecter après ses déclarations qui ont généré des turbulences.

En effet, le communicant a fait les frais de ses propos dans la revue PR-Magazin: "Croyez-moi, aucun responsable politique, aucun directeur d’aéroport, aucune personne qui n’est pas sous l’emprise de médicament, ne peut vous donner de garanties précises sur cet aéroport (...) Les Berlinois et les habitants du Brandebourg ont le droit de voir où leurs milliards ont été engloutis (...) Avant on disait la plupart du temps : mais non, tout va bien. C’est n’importe quoi".

Ces propos, plutôt lucides tranchent avec le positivisme absurde des responsables du BER, qui n'ont cessé de noyer le poisson.

L'honnêteté de Daniel Abbou a fait l'effet d'une bombe médiatique, allant jusqu'à faire la une de la presse nationale.

Avec un budget qui a quadruplé depuis son lancement (de 78 millions à près de 800 millions d’euros), le chantier de cet aéroport est une vraie plaie pour la ville et une gabgie budgétaire pour les investisseurs et le contribuable. Les graves problèmes de sécurité et autres questions de construction et de corruption avaient déjà eu raison de l'ancien maire de Berlin, Klaus Wowereit.

Éminemment politique, ce projet dont Michael Müller, l'actuel maire de Berlin est le président, ne peut souffrir de critiques acerbes à quelques mois des élections du Land. Toute vérité n'est pas bonne à dire...

(Source: Tagesspiegel, PR-Magazin / Image: www.kiezreporter.de)

Partager sur Facebook Bouton twt Commentaires Plus de news 2 
   

Politique Urbanisme Prise de parole Économie BER

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

 

Logo petitRejoignez-nous sur Facebook