Gaffe au GAFA !

Gafa
 
 
Un nouvel acronyme va faire partie de votre vocabulaire de geeks et de lanceurs d'alerte : GAFA.

 

Gafa

Le GAFA désigne les géants américains du numérique: Google, Apple, Facebook et Amazon anciennement appelés les "Big Four".

Qu'ont-ils en commun ? Leur domination du monde du numérique les placent en situation de monopoles planétaires. Leur identité est très similaire: américains, issus de la Silicon Valley, créés ces 20 dernières années: Google (1998), la même année Apple (1976) lance son Macintosh (1998) qui l'a propulsé, Facebook (2004) et Amazon (1994). Ils sont bien sûr tous côtés en bourse mais surtout, ils sont décriés pour leur puissance intrusive et conquérante sur les données personnelles.

Et c'est sur ce point hautement politique et éthique que le GAFA va devoir faire face à l'Union Européenne, ou tout du moins, à la résistance proactive des Allemands et des Français.

En effet, le GAFA (et Google plus que les autres) est devenu la croisade du gouvernement allemand, depuis les affaires d'espionnage et la défiance germano-américaine. Lire les articles Allemagne/États-Unis, le bras de fer de la souveraineté numérique et l'article You scan, we cloud.

L'Union Européenne réfléchit de plus en plus à recourir à la législation pour freiner l'impérialisme de ces Big Brothers.

Jeudi dernier, la France et l’Allemagne ont projeté de lancer une consultation publique dès 2015 pour revoir la législation sur les entreprises numériques et ont remis en commun un texte à la Commission européenne en vue d'« un cadre réglementaire approprié au niveau européen » pour les « plate-formes indispensables » d’Internet, a rapporté le journal Les Echos qui s'est procuré une copie. Ce texte demande un « traitement transparent et non discriminatoire pour le référencement » des sites, et, point le plus important, une plus grande possibilité pour les utilisateurs de contrôler leurs données personnelles.

Aux attentes des deux pays, le commissaire européen en charge de l'économie numérique, Günther Oettinger à déjà répondu favorablement en déclarant que "les attentes de ces deux pays sont légitimes."

Plus loin encore, l'U.E. n'exclut pas une scission du géant Google qui l'obligerait à séparer ses activités de moteur de recherche et ses autres activités afin d'empêcher ses pratiques jugées anticoncurrentielles.

Bref, le bras de fer continue entre l'U.E., l'Allemagne en particulier et le GAFA.

Après "Attention, Big Brother te regarde!" voilà "Gaffe au GAFA!"

(Source: lesechos.fr, silicon.fr / Image: industrie-techno.com)

Partager sur Facebook Bouton twt Commentaires Plus de news 2 
   

Numérique Facebook

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

 

Logo petitRejoignez-nous sur Facebook