Hello Barbie, Barbie Stasi, Ciao Barbie !

Hello barbie
 
 
 
Les Allemands censurent la Barbie intelligente.

 

La vague des objets intelligents n'épargnera donc pas les enfants. Si vous pensiez que votre progéniture était protégée de Big Brother, collecteur de données personnelles à notre insue tant qu'elle n'atteignait pas l'âge d'inscription à Facebook (13 ans), c'est raté.

La dernière offensive vient évidemment des États-Unis, avec la firme Mattel et son incontournable Barbie. Et oui, Barbie est maintenant intélligente (elle ne pouvait pas n'être que blonde!).

La Barbie nouvelle génération, appelée "Hello Barbie" vient d'être présentée à New York (vidéo ci-contre). Interactive, Hello Barbie dialogue avec l'enfant grâce à des capteurs vocaux et à un logiciel de reconnaissance vocale, qui “enre­gistre en perma­nence l’en­semble des sons émis dans son envi­ron­ne­ment" et "recon­naît que quelqu’un est en train de parler, la poupée enre­gistre ce qui est dit et le trans­met à un serveur Mattel”, comme l'explique le magazine Stern. Le but est de collecter un maximum de données sur les enfants (goûts, désirs, expression, habitudes...) afin de les utiliser commercialement (ciblage et développement marketing).

Cette intrusion dans la sphère privée des enfants, au sein même de leur chambre et pendant leur temps de jeu est une violation de l'intimité enfantine dénoncée par la presse allemande qui a rebaptisé "Hello Barbie" en Barbie Stasi”. Stasi étant le nom du redouté service de renseignement et d'espionnage de l'Allemagne communiste.

Conséquence du tollé, Mattel ne sortira pas "Hello Barbie" en Europe. "Ciao Barbie"!

(Sources: stern.de, begeek.fr / Image: bfmbusiness.bfmtv.com)

Partager sur Facebook Bouton twt Commentaires Plus de news 2 
   

Marques Numérique Enfants

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

 

Logo petitRejoignez-nous sur Facebook