Kinder, football et racisme

Kinder football et racisme
 
 
 
Le ridicule peut-il tuer le racisme ?

Kinder football et racismeLes chocolats Kinder, de la marque italienne Ferrero, ont lancé en Allemagne, une édition limitée pour l'Euro 2016 en remplaçant le visage de la petite tête blonde du packaging par des photos des joueurs de la Mannschaft enfants: les juvéniles Mario Götze, Jérôme Boateng, Ilkay Gündogan...

Mais voilà, Jérôme Boateng est d'origine ghanéenne et Ilkay Gündogan d'origine turque. Et leurs petites têtes basanées n'ont pas du tout plus à Pediga et autres racistes du pays.

"Ils ne reculent devant rien. Peut-on vraiment acheter ça ? Ou c'est une plaisanterie ?" peut-on lire sur la page Facebook du mouvement islamophobe et raciste. Bien sûr, les commentaires sont encore plus violent et nauséabonds: "S'agit-il de mises en garde contre de prochains terroristes ?"

Kinder football et racisme 2Et oui, les racistes ne peuvent absoluement pas supporter que l'équipe nationale soit multiculturelle.

L'affaire a pris une telle ampleur sur les réseaux sociaux, que la marque Ferrero est intervenue par l'intérmédiaire de son porte-parole, afin d'exprimer clairement qu'elle se "distanciait de toute xénophobie".

Puis ce fut au  président de la Fédération allemande de football, Reinhard Grindel, de s'exprimer lui aussi en qualifiant l'équipe nationale allemande de "meilleur exemple d'une intégration réussie. Des millions de personnes en Allemagne sont fières de cette équipe, parce qu'elle est comme elle est.

Bah, oui, n'en déplaise aux racistes, c'est avec sa diversité que la Mannschaft est devenue championne du monde.

Bon, on leur offre un ticket pour le film Chocolat de Roschdy Zem ?

Allez, c'est même pas une polémique.

(Source: www.zeit.de / Image: www.kinderschokolade.de)

Partager sur Facebook Bouton twt Commentaires Plus de news 2 
   

Néonazisme Sport Marques Enfants Marques allemandes

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

 

Logo petitRejoignez-nous sur Facebook