L'Allemagne s'étrangle avec une caricature à la grecque

Caricature grecque

Après le choc de l'humour russe (Lire l'article "Les chars russes envahissent Berlin à la télévision russe"), l'Allemagne a droit au choc de l'humour grec.

 

Caricature grecque

Écrasé par la dette et préssurisé par l'Union Européenne, le peuple grec est remonté contre l'Allemagne et ne se contente pas de l'exprimer dans les urnes. 

La semaine dernière, le journal grec Avgi, proche du parti Syriza a fait paraître une caricature assez douteuse sur le ministre des Finances allemand Wolfgang Schäuble. 

La caricature, intitulée "Les négociations ont commencé" présente le ministre en train de déclarer qu'il voudrait fabriquer "du savon avec le gras" des Grecs et qu'il est "prêt à discuter au sujet des engrais fabriqués avec leurs cendres".

Il est clair pour tout le monde que ce dernier est ainsi assimilé à un tortionnaire nazi, puisque les Nazis ont effectivement fabriqué du savon et de l'engrais avec les cadavres des victimes de l'Holocauste.

La communauté juive de Grèce s'est indignée de telles allusions même si le dessinateur Tassos Anastassiou a déclaré qu'il n'avait en aucun cas voulu être "insultant ou irrespectueux" à l'encontre des victimes de la Shoah. 

En Allemagne d'ailleurs, le dessin choque. Le principal visé, Wolfgang Schäuble, a réagi à travers son porte-parole, en qualifiant le dessin d'"abject".

Apparemment, on n'en a pas fini avec les caricatures polémiques...

(Sources: www.zeit.de, lalibre.be / Image: Avgi)

Partager sur Facebook Bouton twt Commentaires Plus de news 2 
   

Nazisme Union Européenne Gouvernement Grèce

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

 

Logo petitRejoignez-nous sur Facebook