Le 26 février 1885, l'Allemagne faisait main basse sur une partie de l'Afrique

Le 26 fe vrier 1885 l allemagne faisait main basse sur une partie de l afrique
 
 
 
C'était la "Conférence de Berlin" 

La confe rence de berlinIl y a 131 ans, se déroulait en Allemagne la "Conférence de Berlin" qui allait balafrer pour toujours l'Afrique de frontières aussi artificielles que profondes.

Aussi appelée "Conférence de l'Afrique", Cette réunion des grandes puissances; 13 pays européens (Allemagne, Portugal, Autriche-Hongrie, Belgique, Danemark, Suède, Norvège, Espagne, France, Grande-Bretagne, ItaliePays-Bas et Russie), les États-Unis et l'Empire ottoman allait sceller à jamais le sort de l'Afrique.

En effet, le continent dont beaucoup d'entre nous ne connaissent qu'une carte tranchée de frontières rectilignes niant l'histoire et les civilisations des hommes qui le peuplent, est entré dans son destin moderne à l'occasion de cette conférence du découpage dont le monde subit aujourd'hui encore les effets.

Notamment en raison de l'absence des dirigeants africains et par là même de la négation des réalités géostratégiques locales et tribales.

La conférence de Berlin fut organisée par Otto von Bismarck, chancelier prussien et a duré trois mois, de novembre 1884 à février 1885.

Concernant l'Allemagne, il en résulta, le 26 février 1885, la main mise sur la Namibie, la Tanzanie, le Togo, le Cameroun, le Rwanda et le Burundi, tout en sachant que la conférence de Berlin n'a pas partagé l'Afrique entre les puissances coloniales, mais en a établi les règles de partage.

L'histoire coloniale allemande est moins connue que la colonisation française ou britannique mais elle a laissé des traces indélébiles. Notamment avec le sort des peuples Herero et Nama qui occupaient alors ce qui est aujourd'hui la Namibie. 

Ces peuples ont été exterminés par les colons allemands dont la cruauté fut la seule réponse à ces populations résistantes.

Même si, comme le souligne le Berliner Zeitung, un travail de vérité et mémoire est mis en place aujourd'hui en Allemagne, notamment à l'école, il est atterrant de constater que la domination coloniale perdure sous d'autres formes et d'autres violences dans les anciennes colonies allemandes, encore très "investies" par les Allemands. Lire à ce sujet: "L'Allemagne prête à reconnaître le génocide des Hereros ?".

(Sources: Berliner Zeitung, dw.de, Wikipedia /(Image: heleneseguin.net)

Partager sur Facebook Bouton twt Commentaires Plus de news 2 
   

Histoire Afrique

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

 

Logo petitRejoignez-nous sur Facebook