Le Bundestag terrassé par la plus grande cyberattaque de tous les temps

Cyberattaque bundestag 1
 
Depuis des mois, l’Allemagne se bat contre la plus grande cyberattaque (officielle) de tous les temps. Et c’est le Bundestag et son système informatique "Parlakom" qui en est victime. L’affaire est très grave et les conséquences inquantifiables.

 

Cyberattaque bundestag 1Les ordinateurs, mots de passe, dossiers, notes, correspondance, archives…des parlementaires, assistants parlementaires, députés et d’Angela Merkel y compris, (soit 20.000 ordinateurs) sont infiltrés par ce pirate géant et le BSI-Bundesamts für Sicherheit in der Informationstechnik Office fédéral pour la sécurité informatique) ne parvient pas à en venir à bout.

Il semble désormais évident que les pirates recèlent d’informations confidentielles majeures.

Ainsi, Michael Hange, président du BSI a, dans un document cité par Bild, déclaré que "le réseau est compromis à grande échelle, les mesures de défense n’ayant plus qu’un effet restreint". Et que les pirates "auraient pénétré si profondément dans le système qu’ils peuvent agir à tout moment" puisque  « ils disposeraient ainsi des identifiants des groupes parlementaires, députés et assistants ».

Selon Süddeutsche Zeitung, la détresse des informaticiens de Parlakom les amènent à conclure que le système est irrémédiablement endommagé et le coût de remplacement du logiciel et des terminaux pourrait s’élever à plusieurs dizaines de millions d’euros.

Seule question maintenant; qui est derrière tout ça ?

Alors que le président du Bundesamts für Verfassungsschutz (Contre-espionnage allemand), Hans-Georg Maassen avance que "l’auteur de l’attaque pourrait être un service secret étranger », Spiegel Online pointe du doigt les renseignements extérieurs russes selon des indices des services allemands.

Affaire à suivre…

Lire l'article "Cyberattaque hors de contrôle au Bundestag" >>

(Sources: Bild, Süddeutsche Zeitung, Spiegel Online, lalibre.be / Image: montage)

Partager sur Facebook Bouton twt Commentaires Plus de news 2 
   

Numérique Criminalité Russie Gouvernement Angela Merkel Espionnage

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

 

Logo petitRejoignez-nous sur Facebook