Le nouveau 10 euros. Enfin un visage pour l'euro

Nouveau billet de 10 euros
 
 
Un nouveau billet de 10 euros est désormais en circulation. Et ce qu'il a de plus remarquable ne se voit pas et pourtant, c'est une incarnation...

 

Vous l'avez peut-être déjà eu entre les mains en vous demandant si on ne vous avez pas refourgué un faux billet. Depuis le 23 septembre, la Banque centrale européenne (BCE) a mis en circulation un nouveau billet de 10 euros. Ce nouveau billet, très proche de l'ancien en terme de design, est réputé moins falsifiable et plus résistant.

Mais le plus remarquable, c'est (comme sur les billets de 5 euros lancés en mai 2013), l'apparition discrète mais réelle d'un visage.

Vous aurez certainement remarqué que depuis leur création, les billets d'euros n'arborent aucun visage symbolique ou familier comme le faisaient les anciens billets nationaux.

Mais pourquoi un tel choix ?

Personne n'ignore que la construction européenne se fait à l'image de plaques tectoniques dont chaque plaque représenterait un pays et dont la convergence entraîne naturellement des failles, des dorsales, des rifts et des fosses de subduction. Il faut donc encourager le mouvement des plaques sans les bousculer. Et s'il y a bien un domaine où la "relative" perte de souveraineté nationale porte une charge forte, et qu'il faut donc ménager, c'est la monnaie. À la création de l'euro, il fut alors décidé que certes, les pièces arboreraient une figure nationale pour chaque pays de la zone Euro mais que les billets seraient "avant-gardistes" en faisant oublier la nation au profit de l'Europe. Joli programme, sauf qu'en ne donnant aucune figure à l'Europe, cet avant-gardisme ne fait que participer à la très décriée désincarnation de l'Europe. Désincarnation d'autant plus poussée que même les monuments représentés sur les billets n’existent pas mais ne représentent que des types architecturaux ne pouvant être associés à aucun pays en particulier.

Déjà en 1970, Henry Kissinger (ancien secrétaire d’Etat américain) s'était exclamé de sa fameuse sortie ”L’Europe, quel numéro de téléphone ?” pour mettre le doigt sur l'absence de cohésion et de visibilité de l’Union européenne.

Et bien 45 ans plus tard, il semble que l'Union Européenne ait enfin la préoccupation de l'incarnation symbolique de l'Europe. En effet, depuis le 1er novembre, l'U.E. a désormais une chef de la diplomatie; Federica Mogherini et nous avons désormais des billets avec une effigie.

Mais qui apparaît sur le billet de 10 euros ?

C'est le visage d’Europe, bien sûr. Figure de la mythologie grecque, Europe est une princesse séduite et enlevée par Zeus alors métamorphosé en taureau et qui a par la suite donné son nom au continent. «Nous nous sommes rendu compte que le visage est quelque chose d’important pour que les gens identifient un billet, et s’y identifient eux-mêmes [...] Europe a été choisie parce qu’elle est clairement associée au continent européen et apporte une touche d’humanité aux billets», a communiqué la BCE.

Et c'est un graphiste berlinois, Reinhold Gerstetter, qui en est le concepteur et qui a poussé le perfectionnisme jusqu’à retrouver une effigie d’Europe datant de l’Antiquité (360 av. JC) et conservée au musée du Louvre.

Mais bien sûr, d'autres raisons ont motivé la création d'un nouveau billet, notamment sécuritaires. Selon la BCE, 353 000 billets d'euros contrefaits ont été retiré de la circulation au cours du second semestre 2013, ce qui représente quand-même un chiffre très bas, compte-tenu des 15 milliards de billets en circulation. 

Billet de 10 eurosLe nouveau billet Europe comporte:

 Le portrait d'Europe en hologramme (ce qui ne le rend perceptible qu'en inclinant le billet).

✦ Le portrait d'Europe en filigrane (visible par transparence).

✦ Un nombre couleur émeraude, avec effet lumineux et changement de teinte.

De plus, «les billets de 5 et 10 euros de la nouvelle série Europe sont plus durables grâce à un revêtement protecteur. Ce qui signifie que les billets auront besoin d’être remplacés moins fréquemment, réduisant ainsi les coûts et l’impact sur l’environnement», a précisé la BCE.

Les autres billets de 20, 50, 100, 200 et 500 euros seront eux aussi progressivement remplacés au cours des prochaines années.

(Sources: nouveaux-billets-euro.eu, ecb.europa.eu, AFP / Image: bfmbusiness.bfmtv.com)

..

.

.

Partager sur Facebook Bouton twt Commentaires Plus de news 2 
   

 

Qualité de vie Union Européenne

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

 

Logo petitRejoignez-nous sur Facebook