Les appartements-bordels de Berlin dans le collimateur

Prostitution
 
Afin de répondre à la pression immobilière en centre-ville, un membre du CDU de Berlin veut chasser les appartements utilisés pour la prostitution pour les proposer en logements classiques.

 

Liebes karteComme beaucoup de grandes villes, Berlin doit faire avec la prostitution et ses pour et contre. Alors que dans des villes comme Paris les "filles de joie" sont sous pression des autorités et repoussées à la périphérie pour raison de moeurs, les prostituées berlinoises sont elles aussi sommées de quitter le centre ville pour la périphérie, mais pour des raisons de pénurie de logement. 

En effet, comme le montre cette "Liebes-Karte" (carte de l'amour) les bordels (Bordelle) et appartements-bordels (Wohnungsbordelle) sont concentrés en centre-ville, avec 55 lieux clos de prostitution dans Mitte et 64 dans le quartier Tempelh-Schöneberg.

Le problème est que la pression immobilière est très forte dans ces quartiers et certains élus dénoncent l'illégitimité des appartements-bordels dans ces quartiers, comme Stefan Evers (chargé d'urbanisme de la ville et membre CDU) pour qui il y aurait suffisamment de possibilités pour les entrepreneurs du sexe de s'installer hors du centre-ville.

En fait, cette critique vise essentiellement les appartements-bordels plus que les bordels ayant pignon sur rue qui seraient de 173 contre 196 pour les premiers. Des chiffres très difficiles à calculer tant le système des appartements-bordels repose sur la discrétion, contrairement aux bordels à enseignes.

Mais les tenanciers de ces établissements montent au créneau, comme Kerstin Berghäuser d'Agentur Liberty qui tient à rappeler que "les appartements-bordels font partie de la culture berlinoise. Ils se sont développés dans les années 70 car beaucoup de femmes ne voulaient pas travailler dans la rue ou dans les vitrines" [...] Ces business sont calmes, confidentiels et ne dérangent personne".

Alors que la ville de Berlin est déjà engagée dans une lutte contre les appartements de vacances en concurrence déloyale avec les hôtels, pas sûr que la chasse aux appartements-bordels soit officiellement ouverte.

(Source: bz-berlin.de)

 

Partager sur Facebook Bouton twt Commentaires Plus de news 2 
   

Sexualité

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

 

Logo petitRejoignez-nous sur Facebook