Les Tribulations d'un Chinois en Allemagne

Les tribulations d un chinois en allemagne
 
 
 
ou quand un touriste chinois est pris pour un réfugié.

Les tribulations d un chinois en allemagneL'Enfer est pavé de bonnes intentions...

Surtout lorsque l'Enfer est l'administration allemande du droit d'asile qui met en route sa machine trop bien intentionnée autour d'un touriste chinois qui n'avait rien demandé!

C'est la mésaventure d'un jeune Chinois de 31 ans, venu visiter l'Europe et qui s'est fait volé son porte-feuilles à l'aéroport de Stuttgart.

Ne parlant ni allemand, ni anglais, la police l'a orienté vers un service dédié aux migrants, alors qu'il cherchait de l'aide.

C'est là qu'il fut conduit à Heidelberg, dans un centre de premier accueil où il dû remplir un formulaire de demande d'asile, sans comprendre ce que c'était et ce que ça induisait.  

De là, le jeune homme fut transféré à Dortmund, dans un centre d'accueil, puis dans un autre, à Dülmen.

Très obéissant, le jeune homme s'est plié à toutes les étapes de la procédure: privation de son passeport, relevé de ses empreintes digitales, visite médicale et files d'attente interminables. Et il a bien reçu l'aide financière légale!

Toutes ces procédures sont conformes à l'organisation allemande de répartition des réfugés sur le territoire. Mais ce jeune touriste chinois est entré dans "une machinerie à laquelle il ne pouvait plus échapper", a reconnu le gérant du centre d'accueil de Dülmener, Christoph Schlütermann, au Dülmener Zeitung. 

C'est à ce dernier que ce touriste chinois doit son salut! 

En effet, avec d'autres collègues, Christophe Schlütermann a fini par remarquer que le jeune homme avait un profile (dans tous les sens du terme) différent. Alors lorsque leur appli de traduction leur transmet "Je veux découvrir l'Italie", le doute se dissipe. Mais alors qu'une semaine s'est déjà écoulée, l'arrêt de la procédure ne s'annonce pas si simple.

Il sera resté 12 jours dans les rouages des centres d'accueil!  

"J'avais imaginé l'Europe autrement", a-t-il déclaré, à la chaîne WDR, avant de reprendre son tour de l'Europe. 

(Sources: www.thelocal.de, Dülmener Zeitung / Image: sputniknews.com)

Partager sur Facebook Bouton twt Commentaires Plus de news 2 
   

Visite Réfugiés Insolite

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

 

Logo petitRejoignez-nous sur Facebook