Protection des données personnelles

Protection des donne es personnelles
 
 
 
USA:0 / UE:1

 

Protection des donne es personnelles

L'Union Européenne a gagné un nouveau bras de fer numérique avec les États-Unis.

En effet, alors que le premier round était perdu, la justice européenne a finalement donné raison à Max Schrems, un juriste autrichien qui avait porté l'affaire en justice. 

Schrems s'insurgeait contre le transfert de ses données personnelles Facebook, stockées en Irlande (siège européen de la firme) puis transférées systématiquement aux États-Unis sans aucun contrôle sur l'utilisation de celles-ci. Très controversés depuis l'affaire Snowden, les États-Unis n'offrent pas de garanties suffisantes pour la protection de la vie privée.

La Cour de Justice Européenne (Luxembourg) a statué hier mardi en faveur du plaignant, jugeant au-delà de ce cas que  ces transferts ne garantissaient pas suffisamment la protection des données européennes.

Le ministre allemand de la Justice Heiko Maas a aussitôt réagi en saluant le signal fort que donnait cette décision en faveur de la lutte pour la protection des droits fondamentaux en Europe, déclarant que "ceux qui offrent des produits ou des services dans l'Union européenne doivent faire attention au droit européen de protection des données et ce, peu importe où se trouve le serveur (...) Les données qui appartiennent aux utilisateurs européens doivent aussi être protégées de façon effective aux Etats-Unis".

 (Source: www.romandie.com / Image: www.lereseau.ch)

 

Partager sur Facebook Bouton twt Commentaires Plus de news 2
   

Facebook Edward Snowden Union Européenne Justice Politique Numérique Activisme

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

 

Logo petitRejoignez-nous sur Facebook