La police a immédiatemment inspecté les abords des lieux mais sans résultat, un appel à témoin a été lancé.

Retrouver cette porte n'est pas chose impossible. Déjà en décembre 2009, à l'ancien camp de concentration d'Auschwitz en Pologne, l'inscription métallique "Arbeit macht frei" avait été dérobée de l'entrée avait été volée. Le voleur, Anders Högström, un ancien leader néonazi suédois de 34 ans l'avait coupée en trois mais a été retrouvé et condamné à deux ans et huit mois de prison en décembre 2010. L'inscription avait été ressoudée et réinstallée à sa place d'origine en 2011.

(Source: focus.de / Image: focus.de)