X-Files au Bundestag

Ovni bundestag
 
 
 
Le Bundestag sommé de publier son rapport OVNI.

 

Ovni bundestagLa Bundesverwaltungsgericht (le tribunal administratif fédéral), soit la plus haute instance juridictionnelle allemande vient d’ordonner au Service Scientifique du Bundestag la publication du rapport intitulé "Die Suche nach außerirdischem Leben und die Umsetzung der VN-Resolution A/33/426 zur Beobachtung unidentifizierter Flugobjekte und extraterrestrischem Leben" (Recherches d’intelligences extraterrestres et mise en oeuvre de la résolution A/33/426 de l’ONU), (dit rapport A/33/426).

Cette décision est le point final d'une bataille juridique de cinq ans entre le Bundestag et Robert Fleischer, lobbiyiste pro recherches ufologiques et animateur du site Exopolitik Deutschland.

La résolution de l'ONU 33/426 date de 1978 et invite les États membres à mettre en place un programme national de recherches scientifiques sur les Ovnis et autre vie extra-terrestre.

Mais attention, aucune révélation détonnante dans ce document, si ce n'est la confirmation que des pays comme la France, le Canada et le Royaume-Uni ont effectivement monté des programmes de recherches scientifiques sur les ovnis, programmes toujours en cours.

Et par-dessus tout, ce document vient démentir le gouvernement allemand sur son soit-disant désintérêt de la question ufologique, comme le clamait Wolfang Schäuble en 2008, alors ministre de l’Intérieur (et actuel ministre des Finances):"Je n’ai aucune connaissance qu’une agence officielle, institution ou service ait jamais traité ou enquêté sur les observations d’Objets Volants Non Identifiés. De plus, je n’ai aucune information concernant un projet en ce sens."

Mulder et Scully n'ont qu'à bien se tenir...

(Sources: www.exopolitik.org, www.parismatch.com, www.welt.de / Image: static2.7sur7.be)

Partager sur Facebook Bouton twt Commentaires Plus de news 2 
   

Justice Gouvernement Insolite Sciences & Technologies

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

 

Logo petitRejoignez-nous sur Facebook