Bildschirmfoto 2016 04 03 um 13 55 36

Mitten in Deutschland: NSU / Die Opfer – Vergesst mich nicht

"Il est rare de voir la télévision allemande montrer autant d’audace. Avec Mitten in Deutschland : NSU, la chaîne ARD revient sur une affaire qui avait ébranlé le pays en 2011, concernant le groupuscule néonazi NSU." (Courrier International)

"Le programme télévisuel le plus courageux et le plus ambitieux à voir en 2016” (Berliner Morgenpost)

“Une des productions les plus importantes de ces dernières années" (Frankfurter Rundschau) 

"Il est rare, même à l’étranger, de voir la télévision s’atteler ainsi à une histoire qui n’est pas passée, et qui est même encore très actuelle. Sur ce plan au moins, l’Allemagne donne l’exemple”, veut croire le Berliner Morgenpost. La série est en effet diffusée alors que “les meurtres commis par les terroristes de la NSU continuent aujourd’hui de troubler le pays et que beaucoup de questions restent en suspens” (Der Spiegel) 

La chaîne publique ARD diffuse une mini-série en trois épisodes sur une affaire qui a secoué l’Allemagne en 2011: l’enquête autour du groupuscule néonazi NSU. Les trois volets de Mitten in Deutschland : NSU (“Au cœur de l’Allemagne : NSU”) seront diffusés le 30 mars "Die Täter – Heute ist nicht alle Tage", le 4 avril "Die Opfer – Vergesst mich nicht" et le 6 avril "Die Ermittler – Nur für den Dienstgebrauch":

Sujet: Entre 2000 et 2007, le groupuscule NSU (Nationalsozialistischer Untergrund ou Clandestinité nationale-socialiste) aurait tué dix personnes, dont huit d’origine turque, perpétré deux attentats à l’explosif et quinze attaques à main armée. Mais son existence n’a été connue du grand public qu’en 2011, quand deux des membres du trio se sont suicidés après un braquage raté. Il est alors apparu que les enquêteurs avaient longtemps suivi la seule piste de règlements de compte communautaires, en raison de l’origine étrangère des victimes. Et tandis que le procès de l’unique survivante du groupe, Beate Zschäpe, est en cours à Munich, de nombreuses interrogations subsistent sur les dysfonctionnements observés au sein de la police.  

Partager sur Facebook Bouton twt 

Chaîne: Das Erste /ARD

 

Logo petitRejoignez-nous sur Facebook