Drogues Drogues                                

 

 


La drogue (Droge) cause de 7 000 à 9 000 décès chaque année en Europe. Il s'agit d'un problème majeur de santé publique. En Allemagne, la possession et le trafic de stupéfiants sont punissables d’une amende ou d’une peine allant jusqu’à 5 ans d'emprisonnement. La loi est plus ou moins sévèrement appliquée selon les Länder. En Allemagne, la prévention et la prise en charge des consommateurs de drogues sont privilégiées car le consommateur est considéré comme un malade qu’il faut aider.

Quelles sont les drogues courantes en Allemagne ?

✦Hortensia

Les feuilles d’hortensia (Hortensie) sont devenues le nouveau substitut à la marijuana chez les jeunes. En effet, l’hortensia aurait des propriétés hallucinogènes et euphorisantes proches de la marijuana et est beaucoup moins chère. Les feuilles et les pétales sont séchées, roulées en joints et fumées. Mais fumer de l’hortensia peut avoir des conséquences catastrophiques sur la santé en provoquant des troubles gastro-intestinaux,  une accélération du rythme cardiaque et des problèmes respiratoires. La substance dégagée est connue sous le nom de Zyklon B,  gaz que les nazis utilisaient dans les chambres à gaz pendant la seconde guerre mondiale. En effet, ce gaz bouche les voies respiratoires provoquant l’étouffement de la personne entraînant sa mort.

✦Cannabis

C’est la substance illicite la plus utilisée au monde. Les feuilles et les tiges séchées constituent la marijuana ou herbe, fumée sous forme de joints (cigarettes), mais parfois ingérée par voie orale. La résine constitue le haschisch ou shit, le plus souvent fumé, mélangé à du tabac. La surconsommation de cannabis peut provoquer des crises d’angoisse, voire paranoïaques et, chez des sujets fragiles, déclencher un état psychotique. La fumée de cannabis contient des produits cancérigènes en grande quantité. La dépendance est plus rare que pour d’autres drogues, mais elle existe, en particulier la dépendance psychique.

✦Héroïne et opiacés

L´héroïne (Heroin) se présente sous forme de poudre blanche (ou grise, ou brune, ou rose) qui peut être sniffée (prisée), shootée (injectée), plus rarement fumée (dans du tabac ou chauffée sur une feuille d’aluminium). Les effets recherchés sont le « flash » (sensation de plaisir intense), l’anesthésie et l’euphorie. La dépendance à l’héroïne est marquée par une forte tolérance : tout usage régulier entraîne rapidement une augmentation des doses. Elle produit aussi une forte dépendance physique. Une fois l’organisme habitué au produit, l’arrêt de l’intoxication provoque un syndrome de sevrage ou « manque physique » (douleurs diffuses, angoisse, insomnie, nausées et vomissements, diarrhée). Les risques sont la surdose, qui peut conduire au coma avec dépression respiratoire, la contamination par le virus du sida (10 à 15% des utilisateurs), et surtout celui de l’hépatite C (plus de 50%). La consommation de ces produits peut être également à l’origine de troubles anxieux et d’insomnies.

✦Cocaïne et crack

La cocaïne (Kokain) est une poudre blanche qui peut être prisée ou injectée. Les effets recherchés sont le sentiment de maîtrise de soi, d’augmentation des capacités intellectuelles, de « lucidité », de simplicité. Comme les amphétamines, elle augmente la vigilance, empêche le sommeil et gomme toute sensation de fatigue. Le crack est une forme particulière de cocaïne qui est fumée. L’effet survient en quelques secondes, plus rapidement que lors d’une injection, mais dure moins longtemps. La dépendance est marquée par des impulsions irrésistibles à reprendre du produit (le « craving »). Les sevrages sont souvent suivis de phases dépressives.L’utilisation chronique de cocaïne peut entraîner des épisodes délirants de type paranoïde (idées de persécution), des états d’excitation avec agressivité voire des passages à l’acte. La cocaïne augmente le rythme cardiaque et la tension artérielle, avec des risques vitaux importants, notamment en cas de surdose.

✦Ecstasy

Cette drogue se présente en comprimés qui contiennent aussi souvent d’autres substances, dont des médicaments divers. Elle est surtout utilisée dans les milieux festifs « techno » : rave-parties, boîtes de nuit. Les effets recherchés sont l’euphorie, le sentiment d’éveil et la facilitation des contacts. Elle peut entraîner une forme de dépendance et comporte des risques psychiques : crises de panique, épisodes aigus avec hallucinations et risque de passage à l’acte suicidaire.

Que faire en cas de dépendance ?

Pour le Cannabis: Le programme «Quit the Shit» permet via un chat avec des thérapeutes spécialisés, d’arrêter de fumer du cannabis en 50 jours. Cela permet de ne plus être seul et de s’en sortir étape par étape. www.quit-the-shit.net 

Les salles de shootEn Allemagne, des salles de shoot ont ouvert en 1994, mais n'ont été légalement autorisées qu'en 2000. Alors que les centres accueillent 80% d'accros à l'héroïne, dont la surconsommation peut être fatale, aucune mort par overdose n'a été enregistrée depuis 1994, d'après l'IDPC. Il y en a désormais 26 dans 17 villes, avec une répartition très inégale car cela dépend de la politique de chaque Lander. À Berlin vous trouverez seulement 2 centres mobiles, alors que Francfort en compte 4 et Hambourg 5. Les salles de shoot sont toutes intégrées à des centres de réduction des risques. Les toxicomanes suivant un traitement de substitution, sous l'emprise de l'alcool où d'autres substances n'ont pas le droit d'entrer et l'âge minimum est de 16 ans.

Cure de désintoxication: Une personne toxicomane peut prendre contact avec un médecin ou un conseiller en santé mentale (psychosozialen Beratungs- und Behandlungsstelle-psbb) afin de sortir de la toxicomanie. Une prise en charge globale (médicale, psychologique, sociale...) sera alors mise en place. 

Pour des informations sur les drogues du point de vue légal, consulter l'article "Drogues" de la rubrique "Droit et administration".


Partager sur Facebook Bouton twt Commentaires Fiches pratiques 1

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

 

Logo petitRejoignez-nous sur Facebook