Erratum / Rero

Erratum de rero(Image: www.ilmitte.com)

 

 

Le Français (installé au Brésil) Rero incarne la nouvelle génération de street artistes.

Cet "Erratum", inscrit sur un mur du Beelitz Sanatorium, trône comme un pléonasme au carré. Pléonasme car le mot est barré, comme pour répéter l'erreur. Érreur répétée par l'incongruité du lieu. Lieu qui n'a apparemment pas trouvé sa destination correcte qu'est l'ancien sanatorium pour tuberculeux.

Son travail procède d'interventions littéraires dans des espaces urbains avec l'ambition de cerner les notions fondamentales de notre existence: liberté, progrès, censure et autocensure, en rayant des termes qui marquent une opposition.

Rero utilise l'écriture dans l'espace urbain afin d'imprimer sa pensée critique. Il s'approprie ainsi le pléonasme, pour sur-graver une pensée ou l'oxymore; une figure rhétorique remontant au maniérisme, une cohabitation sémantique d'oppositions de mots utilisée au 16ème siècle pour représenter la réalité contradictoire.

www.reroart.com

 

Partager sur Facebook Bouton twt Street art jagd 3

 

Logo petitRejoignez-nous sur Facebook