Des enfants de djihadistes d'Irak rapatriés: une première en Allemagne

Des enfants de djihadistes d'Irak rapatriés: une première en Allemagne

Des enfants de djihadistes d'Irak rapatriés: une première en Allemagne

 

Une petite dizaine d'enfants de combattants djihadistes arrivée sur le territoire allemand 

L'Allemagne rapatrie des enfants de djihadistes d'Irak

Vendredi dernier, le ministère des Affaires étrangères allemand a annoncé le rapatriement en Allemagne d'une petite dizaine d'enfants de combattants djihadistes en Irak. Le rapatriement d'enfants de djihadistes est une première pour l'Allemagne.

Les enfants ont été placés chez des proches alors que les enfants de huit autres Allemands emprisonnés en Irak devraient suivre: "Leurs enfants, qui sont également détenus dans la prison, peuvent être emmenés en Allemagne auprès de proches disposés à les accueillir, si leurs parents ont donné leur consentement" a expliqué à l'AFP un porte-parole du ministère pour lequel ces enfants sont avant tout "des victimes" même si les autorités restent assez prudentes sur le sujet.

En effet, comme bon nombre de pays occidentaux qui ont vu leurs ressortissants partir faire le djihad, l'Allemagne est divisée sur le sujet: certains considèrent avant tout ces enfants comme des victimes innocentes alors que d'autres considèrent qu'on ne peut garantir l'inoffensivité de ces enfants très tôt enrolés et potentiellement dangereux.

Le minsitre des Affaires étrangères Heiko Maas a tenu à préciser que les enfants radicalisés seront placés sous la garde d'un organisme spécialisé mais "ne seront pas enfermés".

Au moins 59 enfants allemands de combattants de l'EI ont été dénombrés en Syrie cette fin mars mais leur nombre total reste incertain. Selon l'ONG Save The Children, ils seraient plus de 3.500 originaires d'une trentaine de pays dans les camps de déplacés.

Depuis jeudi dernier, les pays du G7 sont réunis à Paris afin de trouver un consensus sur la gestion des djihadistes et de leurs familles.

Source: AFP / Image: Le Monde

Partager sur Facebook Bouton twt Commentaires Plus de news 2 
   

Religion Enfants Tragédies Société Réfugiés

Ajouter un commentaire