L allemagne reconnai t la possibilite d un 22troisie me sexe 22

L’Allemagne reconnaît la possibilité d’un troisième sexe

L allemagne reconnai t la possibilite d un 22troisie me sexe 22

 

Une position avant-gardiste en Europe

La reconnaissance d'un 3ème genre

Jeudi 13 décembre dernier, le Bundestag, suite à une décision de la Cour constitutionnelle de Karlsruhe, a adopté une loi de reconnaissance d'un "troisième sexe".

Plus précisément, dorénavant, sur les documents administratifs où il fallait indiquer son genre en précisant "männlich" ou "weiblich" (masculin ou féminin), il sera possible d'indiquer "divers". Et cela concerne aussi les certificats de naissance.

Ce changement législatif fait suite au cas porté en justice par Vanja, déclarée de genre "féminin" à sa naissance en 1989, qui a demandé une troisième catégorie de genre après avoir été victime d’une affection génétique rare ne fournissant qu'un seul chromosome X au lieu de XX pour les filles, XY pour les garçons.

Pourtant, des voix s'èlèvent déjà pour pointer du doigt l'insuffisance de cette loi. Notamment parce qu'elle ne va pas jusqu'au bout pour certaines associations qui réclament l'abolition des mentions de genre sur les documents administratifs.

D'autres s'insurgent sur le fait qu’une attestation médicale soit nécessaire pour acter un changement de sexe et dénoncent des "expertises avilissantes et pathologisantes."

Toute fois, cette décision, historique pour l'Allemagne, l'est aussi au niveau européen où seuls l'Autriche et les Pays-Bas ont déjà officialisé un troisième sexe.

 

Image et source: faz.net

Partager sur Facebook Bouton twt Commentaires Plus de news 2 
   

Activisme Sexualité Justice Société

Ajouter un commentaire