La police allemande désormais ouverte aux personnes transgenres et intersexes

La police allemande désormais ouverte aux personnes transgenres et intersexes

La police allemande désormais ouverte aux personnes transgenres et intersexes
 
 
 
Nouvelle version du PDV 300

La police met enfin fin à la discrimmination envers les personnes transgenres et intersexes 

Depuis le 1er janvier 2021, la police allemande s'est ouverte aux personnes transgenres et intersexes en levant leur discrimination au recrutement.

En effet, ces dernières étaient jusque-là empêchées de rejoindre les rangs de la police en raison du discriminatoire PDV 300 (règlementation listant les critères d'aptitude sanitaire des fonctionnaires de police). Mais depuis ce début d'année, une nouvelle mouture de PDV 300 est entrée en vigueur, permettant de classer les personnes transgenres et intersexes aptes au service de police.

Le changement a été permis par le retrait de prérequis catégoriques sur l'équilibre hormonal, les organes génitaux, les traitements hormonaux inhérents et même les implants mammaires. Ainsi, ces différents ponits ne sont plus des critères d'exclusion.

La dgti (Société allemande pour l'identité trans et l'intersexualité) a salué cette ouverture: "La police envoie un signal de bienvenue clair à toutes les personnes qui ne s'identifient pas au modèle traditionnel de genre cis-binaire. Une discrimination de longue date, qui dépendait des caractéristiques physiques du sexe, est terminée."

De son côté, le porte-parole pour l'égalité des sexes et la politique queer au sein du groupe parlementaire Die Linke, Doris Achelwilm,  considère cette évolution comme une formidable opportunité et pense que cela pourrait soutenir la prévention des violences policières internes dans le traitement des crimes de haine par la police.

Image: www.hrw.org

 

Partager sur Facebook Bouton twt Commentaires Plus de news 2 
   

Activisme Société Sexualité Communautarisme

Ajouter un commentaire

 

 

Newsletter