Les salaires berlinois ont continué d'augmenter

Les salaires berlinois ont continué d'augmenter (du moins jusqu'à la Corona-Krise)

Les salaires berlinois ont continué d'augmenter
 
 
Les derniers chiffres de l’Office des statistiques de Berlin-Brandebourg

Les salaires ont continué d’augmenter à Berlin et dans le Brandebourg 

Contrairement à des villes comme Francfort ou Hambourg, Berlin n'est pas connue pour ses salaires élevés, certainement parce qu'elle n'est pas une ville industrielle et souffre encore des stigmates de la Réunification. Sous le slogan "pauvre mais sexy", Berlin attire néanmoins beaucoup de start-ups et des géants comme Google, Amazon, ou Tesla n'hésitent plus à s'y installer.

 

Les derniers chiffres de l’Office des statistiques

Selon les chiffres de l’Office des statistiques de Berlin-Brandebourg communiqués le 9 avril dernier, en 2019, les salaires ont augmenté de 3,9% en termes nominaux - c’est-à-dire sans tenir compte de l’inflation - dans les deux Länder.

En termes réels, cela représente une augmentation de 2,2% (Berlin) et de 2,5% (Brandebourg) par rapport à 2018. Les salaires ont ainsi augmenté davantage que les prix à la consommation, qui n’ont augmenté que de 1,3% à Berlin et que de 1,4% dans le Brandebourg au cours de la même période.
Les statistiques montrent que les Berlinois travaillant à temps plein, y compris les revenuss spéciaux, gagnaient en moyenne 4453 euros bruts par mois. Dans le Brandebourg, le salaire brut s’élevait à 3540 euros et, de façon générale, le niveau des salaires était plus élevé dans l’industrie manufacturière que dans les services.

 

Et le coronavirus passa par-là...

La question qui demeurre est quelles conséquences sur les salaires 2020 engendrera la crise du coronavirus ?

Prise dans la Corona-Krise, Berlin, comme le reste de l'Allemagne voit son économie mise à mal. C'est dans ce contexte de crise que le gouvernement fédéral avait annoncé le 13 mars des prêts "sans limite" d'une valeur d'au moins 550 milliards d'euros pour soutenir les entreprises rencontrant des problèmes de trésorerie.

Pour le Brandebourg, un fonds d’aide d’un montant de 500 millions d’euros a été débloqué pour les entreprises et des travailleurs indépendants.  

À Berlin, le Sénat a annoncé qu’il allait à terme, débloquer jusqu’à 200 millions d’euros de crédits-relais via IBB. L'aide aux indépendants et petites entreprises (Soforthilfe) a débuté le 27 mars en leur faisant bénéficier de 5000 euros du Land et jusqu'à 9000 euros d’une aide fédérale. 

Même s'il est encore trop tôt pour évaluer l'incidence du coronavirus sur les salaires berliois, les différentes mesures prises pourraient garantir au moins leur stabilité.

 

 

(Image: www.ferdyed.com)

Partager sur Facebook Bouton twt Commentaires Plus de news 2 
   

Qualité de vie Tandences Économie

Ajouter un commentaire