Ursula von der leyen

Ursula von der Leyen, dernière victime du Chaos Computer Club

Ursula von der leyen
 
 
Ursula von der Leyen, ministre allemande de la Défense aurait dû garder ses mains dans ses poches

Alors que les géants du digital tentent de nous faire adopter la reconnaissance par empreinte digitale, le Chaos Computer Club est en "campagne" pour avertir le grand public de l'extrême fragilité du système en terme de sécurité des données.

Le Chaos Computer Club (CCC) est une importante organisation germanophone de hackers, créée à Berlin dans les années 80 et qui s'est régulièrement illustrée dans des coups et des affaires de cyberespionnage, revendiquant la mise en lumière des risques et des conséquences sociétales du développement technologique.

Ainsi, leur dernier fait d'armes est d'avoir mis Apple devant la réalité de la faiblesse de son système de reconnaissance par empreinte digitale.

En effet, si vous possédez un iPhone, vous aurez certainement été séduit par le déverouillage de votre téléphone par simple lecture de l'empreinte de votre pouce. Et bien ce système qui semble inviolable, à moins de vous sectionner un doigt, a été violé avec tant de facilité par le Chaos Computer Club qu'Ursula von der Leyen, ministre allemande de la Défense s'en souvient encore.

Le groupe a tout simplement pris des photos de la paume de la main de la ministre pendant un discours, avec un simple appareil photo standard, à moins de trois mètres. Puis ils ont reconstitué une image de son doigt avec un logiciel libre d'accès. Ils ont ainsi démontré qu'il n'était absolument pas nécessaire que vous ayez touché un objet pour que l'on récupère vos empreintes. Et cela vaut certainement également pour les enquêtes judiciaires... Effrayant!

Conclusion: l'inviolabilité par empreinte digitale, même si on nous le vend comme le graal, c'est pas encore ça...

Image: 20minutes.fr

Partager sur Facebook Bouton twt Commentaires Plus de news 2 
   

Gouvernement Espionnage Numérique Activisme

Ajouter un commentaire