Virus de la tomate: Comment l'Allemagne en est venue à bout ?

Le tomato brown rugose fruit virus-ToBRFV, dit "virus de la tomate" est apparu pour la première fois en Israël en 2014, puis en Jordanie en 2015 et s'est rapidement étendu au Mexique, aux États-Unis, en Allemagne en 2018 ainsi que l'Italie, le Royaume-Uni, la Grèce, les Pays-Bas... et des signalements ont été confirmés en Turquie et jusqu'en Chine. Cette semaine, il a été détecté en Bretagne. Ce virus s'attaque aux tomates mais aussi aux piments, poivrons, aubergines et certaines plantes sauvages.

S'il ne présente aucun danger pour l'homme, ce dernier est bien à l'origine de sa propagation.

Selon la Chambre d’agriculture de Rhénanie-du-Nord-Westphalie, le ToBRFV a été pour la permière fois détecté à l’automne 2018 dans plusieurs exploitations de tomates du Bas-Rhin où sept fermes ont été touchées, près de la frontière néerlandaise. À la suite de mesures radicales dans ces exploitations (arrachage des plants, incinération et désinfection des sols), l’Allemagne a signalé une absence d’infestation en juillet 2019.

 

Partager sur Facebook Bouton twt Bouton c a c allemagne

Ajouter un commentaire