Helfen.Berlin - ou comment soutenir vos commerçants préférés

Helfen.Berlin - ou comment soutenir votre commerçant préféré

Avec les mesures de distanciation sociale en vigueur à Berlin, qui ont entraîné la fermeture de beaucoup de commerces et lieux culturels, la ville n'est plus la même et la vie quotidienne est très handicapée: fini le petit café matcha en terrasse! quid des activités périscolaires des enfants! ceinture le dîner en tête à tête chez votre adresse secrète! adieu le cocooning au salon de beauté! bye bye le popcorn au cinoche!

Si c'est frustrant pour nous, nous savons aussi que c'est surtout une catastrophe économique pour tous ces commerçants, exploitants, guides, animateurs, etc.

Mais vous le savez, Berlin ne s'avoue pas vaincue et l'initiative Helfen.Berlin en est la preuve!

 

Helfen.Berlin #solidarité 

La plate-forme Helfen.Berlin est une initiative à but non lucratif lancée le 20 mars 2020. L'idée est simple: Vous achetez un bon de votre commerçant favori maintenant que vous pourrez dépenser à la levée du "confinement".

Il vous suffit de choisir votre (ou vos) café préféré ou club, cinéma, coiffeur, restau, hôtel ou quoi que ce soit d'autre et il ne vous reste plus qu'à fixer le montant que vous souhaitez dépenser (à partir de 10€). Vous pouvez également offrir un bon en cadeau à une personne.

Le paiement se fait par prélèvement, carte de crédit ou Paypal.

Au 8 avril, il y avait déjà 2.237 lieux référencés et une valeur de 796.528€ en bons vendus.

 

Partager sur Facebook Bouton twt Bouton vivre a berlin

 Dernières suggestions: 

Prime enfant (Kinderbonus)

#Coronavirus: Prime enfant (Ki

L'Allemagne verse une prime de 300 euros par enfant aux familles

#GeorgeFloyd Berlin

#GeorgeFloyd / Eme Freethinker

par Eme Freethinker

George Floyd: la colère gagne Londres et Berlin

George Floyd : la colère gagne

Des milliers de personnes ont manifesté...

Corpus Delicti

Corpus delicti

Cult'Tür Deutsch vous présente les classiques de la littérature allemande. Aujourd'hui : Corpus delicti de Julie Zeh.

Ajouter un commentaire